Le premier tramway du Montreal & Southern Counties arrive à Saint-Lambert via le pont Victoria. 1909. Wikimedia commons/Domaine public.
N°38 Le tramway, p’tit char de Montréal
Le premier tramway du Montreal & Southern Counties arrive à Saint-Lambert via le pont Victoria. 1909. Wikimedia commons/Domaine public.
En 1914, à Montréal, moment où le Canada entre en guerre, l’ère du transport en commun est roi grâce aux tramways, communément appelés « p’tits chars ».
Le premier tramway du Montreal & Southern Counties arrive à Saint-Lambert via le pont Victoria. 1909. Wikimedia commons/Domaine public.

Le premier tramway du Montreal. 1909.

Ville dynamique et moderne, Montréal se dote d’abord d’un service de tramway hippomobile, inauguré en 1861, pour traverser la ville et desservir les nouveaux quartiers. Le 21 septembre 1892 la Royal Electric Company of Montreal met en service le premier tram électrique de la ville : The Rocket. Avec l’introduction de l’électricité, les chevaux disparaissent et l’électrification s’accompagne de nouvelles méthodes de gestion de la neige : balayage, poussage puis soufflage.
En 1905, circule le premier véhicule public du monde où le paiement s’effectue à l’entrée -système P.A.Y.E (Pay As You Enter), perception du tarif dès la montée à bord-. Auparavant le conducteur devait traverser le tram pour faire payer les billets.
C’est à la fin de la guerre que naît la Commission des tramways de Montréal, organisme public qui supervise la MTC (Montreal Tramways Company). Ce système fonctionne plutôt bien, et les tramways sont sur le point de connaître leurs plus belles années à Montréal. Au moment où la guerre éclate, des kilomètres de fils électriques parcourent le paysage urbain symbolisant le dynamisme de Montréal capitale économique du Canada. Sa population passe de 90 000 habitants en 1860 à plus de 500 000, cinquante ans plus tard.

Heure de gloire du tramway
Le début des années 1920 voit l’apogée des tramways montréalais. La ville compte alors plus de 500 km (300 milles) de voies et 230 millions de passagers par an profitent des ‘’p’tits chars’’ (plus de 900 véhicules).

En 1924, chaque tramway se voit doté du numéro de la ligne desservie et une première carte du réseau est distribuée. La même année, les premiers tramways à employé unique (solotrams) font leur apparition et les passagers doivent dorénavant monter à l’avant du véhicule uniquement.

 

Sources

Histoire des transports montréalais, sur Mémoires des Montréalais
Archives de Montréal, année 1914
Le Vieux Montréal, 1915
Image sur Wikimedia Commons